jeudi 22 janvier 2015

APT, Audit de Performance Tutorale

APT, Audit de la Performance Tutorale

Pour les organisations offrant des formations hybrides et à distance qui souhaitent améliorer l’accompagnement de leurs apprenants, APT Audit de la Perfomance Tutorale est la solution opérationnelle de diagnostic et de préconisations de pratiques tutorales adaptées.

Présentation à http://www.jrodet.fr/APT/index.htm


mardi 6 janvier 2015

Atelier du REFAD le 1/04/15 : Guide en ligne de bonnes pratiques en tutorat à distance

GUIDE EN LIGNE DE BONNES PRATIQUES EN TUTORAT A DISTANCE
Offert par audioconférence appuyée par Internet par Marcelle Parr et Mélanie Bergeron (SOFAD)
LE MERCREDI 1er AVRIL 2015 (12H00 À 13H30 / HEURE DE L’EST)

Le Guide en ligne de bonnes pratiques en tutorat à distance est un outil de perfectionnement destiné à l’ensemble des personnels de la formation à distance à la formation générale des adultes et à la formation professionnelle au Québec. Il a été développé dans le cadre d’un partenariat regroupant 15 commissions scolaires et la SOFAD dans le but d’instrumenter les établissements dans leurs pratiques de formation à distance et soutenir le déploiement de la FAD au Québec. Ce cours en ligne est un outil interactif et autoportant qui propose à l’utilisateur une démarche active et dynamique dans laquelle il peut explorer des concepts, utiliser ses compétences, se prononcer sur des problématiques, proposer des solutions et les confronter à sa réalité. Une médiathèque vient appuyer le propos : volumes de référence, articles scientifiques, sites Internet, extraits de blogues sont produits en référence tout au long du parcours. Ils peuvent être consultés directement par ceux qui le souhaitent et constituent les assises théoriques du cours. Les établissements pourront s’inspirer de cet outil pour mettre en œuvre et améliorer leurs pratiques de FAD en fonction de leurs réalités locales.

Pour obtenir de plus amples informations ou pour vous inscrire: REFAD, Téléphone: (514) 284-9109, Courriel : refad@sympatico.ca

Frais d'inscriptions

vendredi 2 janvier 2015

Thèse de Clément Dussarps sur la dimension socio-affective et l'abandon en FOAD

Clément Dussarps a soutenu sa thèse le 27 novembre dernier (à paraître). Il a cherché à répondre, et y parvient dans de larges mesures, à la question suivante : Quels sont les facteurs socio-affectifs expliquant l'abandon, ou inversement la persévrance ?

Il propose une typologie d'apprenants tirée de l'étude des données recueillies :

  • Les "intégrés" qui attendent des relations de qualité et avec une fréquence régulière avec les enseignants et leurs pairs (25% de l'échantillon étudié)
  • Les "exclusifs avec les enseignants" qui souhaitent de telles relations avec les enseignants et peu, voire jamais, avec leurs pairs. (52% de l'échantillon étudié)
  • Les "exclusifs avec leurs pairs" qui se tournent vers leurs pairs et très peu vers les enseignants. (2% de l'échantillon étudié)
  • Les "isolés" qui échangent peu avec les enseignants et leurs pairs. (21% de l'échantillon étudié).
Il est notable que, au moment où le tutorat par les pairs est plébiscité (et il le mérite souvent), et où il constitue parfois la seule modalité tutorale disponible (dans la plupart des moocs), presque 3 répondants sur 4 n'y ont pas recours et plus des 3/4 attendent et s'engagent dans des relations avec leurs enseignants.

Clément propose également une classification des différentes variables qu'il a étudiées sur le niveau de persévérance


La disponibilité, l'écoute et l'établissement d'une relation de confiance, autant d'objectifs tutoraux, sont confirmés comme des éléments majeurs dans la persévérance des apprenants.


Le plaisir et la confiance des proches sont les items d'attentes sociales envers les acteurs du dispositifs qui font le plus consensus entre les répondants et qui se situent haut sur l'échelle choisie (0 à 3). S'il est difficile pour une institution d'agir sur la confiance des proches, elle devrait donc faire du plaisir une des valeurs à prendre en considération lors de la conception des activités d'apprentissage.

Toutefois, entre les attentes et le vécu, quelques différences sont sensibles. En particulier pour les "exclusifs avec leurs pairs" qui sont ici les "compensateurs". S'il y a peu d'attentes envers les pairs, la réalité montre que le vécu entre pairs est important alors que dans un même temps les exclusifs envers les enseignants baissent très significativement.



Clément Dussarps conclue sa thèse en répondant explicitement à ses hyptohèses de départ (pratique pas toujours repérable dans un certain nombre de thèses). En voici les principales mentions :
  • Il n'existe pas de liens statistiques entre les styles d'apprentissage et l'abandon.
  • Les abandons ont différentes origines : des causes internes propres à l'apprenant et des causes externes, liées à sa vie hors dispositif (familiale, professionnelle) ou au dispositif de FOAD.
  • Le profil socio-démographique et les attentes socio-affectives et/ou le vécu socio-affectif de l'apprenant renseignent sur les risques d'abandon.
  • Hormis les "isolés", plus un apprenant a des relations socio-affectives de qualité avec les enseignants et ses pairs, moins il risque d'abandonner.
Enfin, il formule des recommandations : 

Créer la première rencontre et maintenir le contact (apprenant-enseignant, apprenant-pairs)
  • Utiliser des outils de communication synchrones plutôt qu'asynchrones.
  • Proposer des regroupements présentiels ou à distance.
  • Donner les règles de communication au sein du dispositif et indiquer les personnes-ressources.
  • Envoyer un message de bienvenue.
  • Ouvrir à la communication par des formules telles que "n'hésitez pas à me recontacter".
  • Se présenter et faire se présenter.
  • Favoriser les rencontres entre pairs.
  • Proposer un système de parrainage entre apprenants.
  • Veiller à une cohérence du discours entre enseignants et avec le personnel administratif.
  • Suivre les traces numériques sur la plateforme de formation.
Se repérer dans le dispositif et être responsable de sa formation
  • Etablir un contrat pédagogique et fournir un syllabus de chaque cours.
  • Proposer un calendrier des principales dates.
  • Aider l'apprenant à savoir réagir en cas de difficultés.
  • Faire participer les apprenants à la création d'une FAQ qui liste les conseils et astuces liés à la formation.
  • Inviter les apprenants à tenir un carnet de bord (ou journal d'apprentissage) privé et public.
Les ressources extérieures au dispositif
  • Aider les apprenants à identifier les ressources (possibles supports) en dehors du dispositif.
  • Proposer des outils permettant la création d'un réseau d'anciens étudiants ou professionnel.

samedi 27 décembre 2014

Appel à participation à un projet t@d : Création d’un outil collaboratif en ligne de suivi de la relation tutorale

APPEL CLOS

La personnalisation des interventions tutorale n’est réellement réalisable qu’à partir du moment où le tuteur peut garder trace des interactions qu’il a eu avec les apprenants qu’il accompagne. Dès lors, se pose la question de l’outil permettant la constitution de cet historique.

Il est notable que les LMS soient largement dépourvus d’outils dédiés aux tuteurs et qu’ils ne puissent tracer que les événements qui ont lieu en leur sein. Pourtant, et de plus en plus avec les réseaux sociaux, les échanges entre tuteurs et apprenants ne se limitent pas aux forums, messageries internes ou autre wikis. Comment garder trace d’un appel téléphonique, d’une rencontre présentielle, d’un échange sur Skype, un post sur un mur Facebook, un échange dans une communauté Google plus, etc.


Des solutions existent telle que la tenue d’un tableau par apprenant, le recours à un logiciel de CRM, la constitution d’une base de données… Il est remarquable que ces solutions soient développées de manière individuelle, bricolées dans la mesure des compétences techniques dont dispose le tuteur. De fait, c'est un sujet peu traité dans la littérature dédiée au tutorat à distance, et l'absence de témoignages sur ces pratiques est remarquable.

Depuis de nombreuses années, j'ai tourné et retourné l'idée d'un outil qui se révélerait pertinent pour aider les tuteurs dans leur suivi des apprenants. J'ai bricolé et utilisé de nombreuses solutions. J'ai pensé à plusieurs reprises lancer ce chantier au sein de t@d et ai reporté sa mise en oeuvre pour diverses raisons. 2015, me semble enfin le bon moment !

Le projet poursuivi par t@d est donc la création d’un outil collaboratif et en ligne de suivi de la relation tutorale. Il visera les objectifs suivants : 
  • Permettre à un tuteur de garder trace de la relation qu’il entretient avec un apprenant ou un groupe d'apprenants
  • Etre en mesure d'accéder rapidement aux informations voulues par une recherche multicritères
  • Permettre aux tuteurs de mutualiser les interventions tutorales qu’ils réalisent
  • Constituer un répertoire d'interventions tutorales types

Les principales étapes prévues sont les suivantes

Constitution du groupe projet. Charte de fonctionnement du groupe projet. Planification. Benchmark des solutions existantes. Analyses détaillées (besoins, technologies, aspects juridiques). Rédaction du cahier des charges. Conception graphique. Réalisation. Tests. Mise en production pour un groupe test de tuteurs. Evaluation. Correctifs. Déploiement.

La première étape est donc la constitution du groupe projet et c'est à cette fin que je lance le présent appel. Ce groupe devrait idéalement être composé de tuteurs à distance, de personnes possédant des compétences graphiques et d'autres des compétences en développement web. Afin, d'être pleinement opérationnel, ce groupe sera restreint et son effectif sera de 4 à 7 personnes. Ce groupe fonctionnera entièrement à distance à partir des outils collaboratifs facilement utilisables par chacun. 


Bien cordialement,
Jacques Rodet

vendredi 26 décembre 2014

Etre emphatique ou empathique


La posture tutorale nécessite pour les enseignants de déplacer le H
Ne plus être emphatique pour devenir empathique