mercredi 2 septembre 2015

Quel rôle pour les tuteurs dans la conception des digital learning ?


La production d’un digital learning impose un travail d’équipe et une dissociation forte entre la phase de conception et celle de la diffusion. L’équipe de concepteurs regroupe des experts de contenus, des pédagogues, des ergonomes, des médiatiseurs et des techniciens. Durant la diffusion, ces acteurs cèdent la place aux tuteurs qui sont chargés d’encadrer, d’accompagner, de soutenir mais aussi fréquemment d’évaluer les apprenants.

Concepteurs et tuteurs n’ont généralement pas l’occasion d’échanger car ils n’interviennent pas en même temps et que l’équipe de conception n’existe souvent plus lorsque la formation est diffusée. Ceci présente des inconvénients qui sont révélés par différentes situations : le tuteur obligé de multiplier des interventions de remédiations car le contenu n’est pas réellement autoportant ; le scénario tutoral n’ayant pas été, ou insuffisamment, décrit, les interventions tutorales diffèrent, parfois fortement, d’un tuteur à un autre ; les activités d’apprentissage se révélant plus coûteuses en temps pour les apprenants que ce qui avait été devisé par les concepteurs, les tuteurs voient se multiplier les sollicitations de report d’échéance, etc.

Dans un article récent, Martine Chomienne, Bruno Poellhuber et Nicole Racette (1) ont traité de la coopération entre tuteurs et concepteurs. Si leur étude est contextualisée au Cegep à distance qui est « la division dédiée à la formation à distance du collège de Rosemont qui lui-même est un établissement post secondaire du ministère de l’Éducation du Québec », il est possible d’en dégager quelques principes généralisables :

  • Lorsque les tuteurs sont aussi des experts de contenu, ils devraient être prioritairement recrutés dans l’équipe de conception.
  • Les tuteurs devraient être sollicités par les concepteurs durant la phase de conception, en particulier pour donner leurs avis sur les activités d’apprentissage et d’évaluation.
  • Les cours conçus ou révisés devraient être présentés aux tuteurs par les concepteurs tant au niveau que du contenu et des activités que sur l’approche pédagogique et les interventions tutorales attendues.
  • Des espaces d’échanges, en présence et à distance, entre concepteurs et tuteurs devraient être aménagés durant la diffusion de la formation, en particulier lors de la première session de la formation, afin que les tuteurs puissent faire remonter les difficultés des apprenants sur tel ou tel aspect du contenu ou du matériel pédagogique et suggérer des modifications.


(1) Coopération entre l’équipe de conception et l’équipe d’encadrement au cégep à distance. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01185049/document


lundi 31 août 2015

Profils de tuteurs à distance

Les tâches de support à l'apprentissage auprès des apprenants à distance sont nombreuses et variées. Il en résulte qu'il est difficile de trouver des personnes tutrices en capacité de les assumer toutes. Dès lors, il est utile de définir différents profils de tuteurs avec des périmètres d'intervention bien identifiés.

Voici quelques exemples de profils


Tuteur programme : ce rôle est souvent investi par le responsable de la formation. Il assure le bon fonctionnement du dispositif de formation en exerçant le rôle de médiateur entre les tuteurs, les apprenants, les services administratifs et techniques.

Tuteur cours : ce rôle est le plus souvent investi par le formateur pouvant également être le concepteur du cours. Au plan pédagogique, il est un facilitateur, un accompagnateur, un médiateur, un régulateur, un évaluateur et un stimulateur.

Tuteur projet : Il a pour but d’accompagner les apprenants durant leurs stages pratiques et de faciliter la communication avec les tuteurs en entreprise. Il intervient aussi dans la définition de son projet professionnel par l’apprenant.

Tuteur technique : Il a pour but de gérer les questions techniques courantes (accès aux LMS et aux classes virtuelles, dysfonctionnement des outils, conseils pour le paramétrage des postes de travail des apprenants.

Tuteur administratif : Il a pour but d’informer et accompagner administrative-ment les apprenants : obtention des logins et mots de passe, des certificats d'assiduité, traitement dossier financier.

Tuteur pair : Il a pour but de faciliter l’entraide entre les apprenants. Il est investi par d’anciens apprenants et/ou entre les apprenants d’une même formation.

La multiplication des profils de tuteurs a deux conséquences principales. D'une part, il est nécessaire de prévoir les modalités de coordination entres les tuteurs. D'autre part, il est nécessaire de donner aux apprenants une réelle visibilité sur ces différents profils afin qu'ils soient en capacité de les solliciter à bon escient. Il est également possible d'organiser l'accès des apprenants à ces différents profils à travers un guichet unique pouvant être tenu par une personne dédiée ou l'un des profils. Dans ce dernier cas, le guichet unique est tenu le plus souvent par le tuteur programme ou un tuteur pair.

Aller plus loin

Inconvénients de la figure du "tuteur-orchestre"
http://blogdetad.blogspot.fr/2009/09/inconvenients-de-la-figure-du-tuteur.html

A propos des modèles d'exercice des fonctions tutorales de Viviane Glikman. Pour des systèmes tutoraux diversifiés
http://blogdetad.blogspot.fr/2008/04/propos-des-modles-dexercice-des.html

Entretien avec Patrice Mouton, le tutorat au sein du MFEG de Rennes 1
http://blogdetad.blogspot.fr/2009/09/entretien-avec-patrice-mouton-le.html

Retour sur un dispositif tutoral à l'université par Sylvain Vacaresse
http://blogdetad.blogspot.fr/2013/12/retour-sur-un-dispositif-tutoral.html



jeudi 27 août 2015

Conseil et formation sur le tutorat à distance


J'ai le plaisir de vous présenter les dispositifs de conseil et de formation dédiés à la réussite de l'accompagnement des apprenants à distance de vos projets digital learning.



L'ingénierie tutorale est une prestation de conception de votre dispositif tutoral structurée autour de la production de livrables : i) le système tutoral qui permet d'identifier le périmètre du soutien aux apprenants et les profils de tuteurs nécessaires ; ii) le scénario tutoral qui consiste à positionner, concevoir et quantifier les interventions tutorales ; iii) le plan de diffusion destiné à préparer les tuteurs à leurs interventions et à identifier le modèle économique de votre dispositif.

APT' est une prestation d'audit de vos services tutoraux existants afin de les rendre plus performants. Ceux-ci sont examinés à partir d'un recueil de données (documents, questionnaires, entretiens) qui sont ensuite analysées afin d'aboutir à des préconisations tant sur l'organisation de votre dispositif tutoral, que sur les interventions tutorales et le développement des compétences des tuteurs.

mROI et e-ROI est une prestation de conseil destinée à quantifier la contribution du tutorat au ROI de vos formations en ligne. Le recours à différentes équations permettent d'identifier précisément les coûts et les gains relatifs au tutorat. 

tut' est une offre de formation sur le tutorat à distance et son ingénierie en classe virtuelle. Structurée en 6 parcours comportant chacun 4 classes virtuelles, elle autorise une grande personnalisation des parcours correspondant à vos besoins.

ConceptTUT, QTUT et FormTUT sont des formation-action. Leur but est de vous rendre autonome dans la conception, la quantification et la réalisation des interventions tutorales. Elles vous permettent de développer vos compétences tout en travaillant sur vos dispositifs digital learning.


jeudi 28 mai 2015

Enquête de besoins sur un outil de gestion de la relation tutorale

ENQUETE CLOSE





t@d, le réseau du tutorat à distance, travaille actuellement à la définition d’un outil au service des tuteurs qui leur permettra de conserver la mémoire de l'intégralité de leur suivi tutoral. 

Mutualisé, ce service de gestion qualitative des interventions tutorales leur permettra de personnaliser l'accompagnement de leurs apprenants. 

Afin de mieux préciser le cahier des charges de cet outil, nous vous remercions de consacrer 10 mn de votre temps pour répondre à ce questionnaire.

Bien cordialement,
Jacques Rodet et Salifou Dene, Anne-Cécile France, Jean-Paul Moiraud, Stéphanie Noirpoudre, Michel Vandriessche

mercredi 27 mai 2015

Le tutorat pour améliorer le ROI du e-learning et des moocs

Le tutorat des apprenants à distance est fréquemment négligé par les initiateurs de dispositifs car il est jugé complexe, inutile dès lors que les apprenants sont jugés autonomes, mais avant tout, onéreux. Il est vrai que le modèle économique du tutorat, peu de coûts fixes mais de nombreux coûts variables, est le reflet inverse de celui du e-learning et que ceci ne facilite donc pas sa prise en compte. Pour autant, l’économie escomptée, par l’absence de support à l’apprentissage ou son transfert sur le seul tutorat entre pairs (gratuit), est rarement au rendez-vous. En effet, l’examen des différentes formes historiques de la mise à distance de la formation, des cours par correspondance aux moocs en passant par la FAD, l’EAO, la FOAD et le e-learning, permet de dégager un invariant : sans accompagnement des apprenants, le taux d’abandon dépasse 90% des inscrits. (1)  Cette donnée est essentielle à prendre en compte lors du calcul du retour sur investissement (ROI) d’un dispositif. Les conséquences d’un abandon, même si elles ne se cantonnent pas à l’aspect financier, sont aussi sonnantes et trébuchantes. L’amélioration du ROI par le tutorat nécessite donc d’identifier précisément les coûts de l’accompagnement des apprenants mais également les gains que celui-ci procure.





Dans la suite de ce billet, après avoir identifié les coûts du tutorat, je traite plus particulièrement du calcul des bénéfices du tutorat dans le e-learning puis dans les moocs.

LES COUTS FIXES DU TUTORAT A DISTANCE

Les coûts fixes du tutorat à distance peuvent être répartis en plusieurs catégories. Tout d’abord, l’ensemble des frais relatifs à l’ingénierie tutorale dont l’objectif est la définition, la conception et la préparation à la diffusion des services tutoraux. Grâce aux différentes actions de l’ingénierie tutorale, les interventions tutorales peuvent être précisément quantifiées et le modèle économique du système tutoral défini. Autre poste de coûts fixes, les outils de communication mis à la disposition des tuteurs et des apprenants pour supporter leurs interactions. Afin de réduire le tutorat humain à sa réelle plus-value, il est utile de produire différentes ressources de support à l’apprentissage (guide de formation, FAQ, didacticiels, etc.). Les coûts de conception et de production de ces ressources sont imputables au tutorat. Enfin, la formation des futurs tuteurs, si nécessaire tant sur le plan technologique que sur celui de la posture professionnelle, constitue la dernière catégorie des coûts fixes du tutorat.

LES COUTS VARIABLES DU TUTORAT A DISTANCE

Les coûts variables du tutorat sont essentiellement constitués par les rémunérations des tuteurs. Que celles-ci soient calculées par apprenant ou par forfait pour un groupe d’apprenants, leur montant dépend du nombre d’apprenants inscrits, de la durée des interventions tutorales prévues et du niveau de productivité des tuteurs. A noter que cette dernière peut être largement améliorée par une formation adéquate des tuteurs et la mise à leur disposition de ressources facilitant la réalisation de leurs interventions auprès des apprenants (scénario, modèle de messages, fiches méthodologiques, outil de suivi de la relation tutorale, etc.). Dans le cas où les tuteurs sont multiples, il est nécessaire de les manager afin de coordonner leurs actions. Le salaire du responsable de l’équipe tutorale entre dans une deuxième catégorie des frais variables. Enfin, la gestion globale du dispositif tutoral, son évaluation et ses améliorations, la communication des résultats obtenus entraînent d’autres frais variables.

Pour aller plus loin sur la question des coûts du tutorat à distance




COMMENT AMELIORER LE ROI DE SON E-LEARNING PAR LE TUTORAT ?











eROI est un dispositif dédié à l’amélioration du rendement de vos e-learning par le tutorat. (2)


eROI est structuré en plusieurs étapes : définition des objectifs du tutorat, détermination des indicateurs d’atteinte des objectifs, calcul du coût du tutorat, calcul des bénéfices du tutorat, calcul de l’impact du tutorat sur le ROI.

Les objectifs peuvent être les suivants : baisse du nombre d’abandons, fidélisation des clients, vente de services tutoraux, argument concurrentiel pour gagner des parts de marché.

Les indicateurs d’atteinte des objectifs permettent de qualifier précisément le niveau de réussite du dispositif tutoral : pourcentage d’apprenants terminant leur parcours, nombre de clients achetant une nouvelle formation, chiffre d’affaires relatif à la dispense des services tutoraux, nombre de nouveaux clients recrutés par les campagnes marketing présentant les services tutoraux.

Le calcul du coût du tutorat est réalisé lors de l’ingénierie tutorale et réévalué en fin de formation à partir de l’équation suivante : 

Coût réel du tutorat pour un apprenant =
coûts du tutorat / % atteinte des objectifs du tutorat / nombre d’apprenants

Le calcul des bénéfices du tutorat peut être calculé par comparaison du nombre d’apprenants terminant leur formation entre un groupe d’apprenants tutorés et un autre groupe non tutoré. 

Bénéfices = nombre d’abandons groupe non tutoré – nombre d’abandons groupe tutoré
X prix de la formation/apprenant 
– coûts du tutorat

D’autres formules sont possibles, notamment pour tenir compte, non plus seulement de la persévérance dans la formation, mais également de l’atteinte des objectifs de formation évaluable à partir du modèle de Kirkpatrick.


COMMENT AMELIORER LE ROI DE SON MOOC PAR LE TUTORAT ?



mROI est un dispositif dédié à l’amélioration du rendement de vos moocs par le tutorat. (2)

Parler de ROI pour les moocs alors que le modèle économique de ces dispositifs n’est pas encore clairement établi peut paraître bien aventureux. Toutefois, les postes de recettes sont identifiables. D’une part, les services tutoraux peuvent être vendus, d’autre part, les certifications sont vendues.Dès lors, l’enjeu est d’augmenter le nombre de certifiés. Le tutorat y contribue directement car il permet aux participants de persévérer et d’aller au bout de leur parcours.

Le bénéfice du tutorat dans les moocs est calculé à partir de la formule suivante : 

Bénéfices = CA de la vente de services tutoraux
+ [(nombre d’apprenants tutorés certifiés 
– nombre d’apprenants non tutorés certifiés) 
X prix de la certification] – coûts du tutorat



Alors que le tutorat est envisagé comme un poste de coûts, il est primordial d’en identifier également les recettes et d’en calculer le bénéfice. Le tutorat est décisif, non seulement pour assurer la réussite des apprenants, mais également pour améliorer la rentabilité financière des dispositifs de formation. 

_____________________

Notes

(1) A titre d’exemple seuls 5,8% des inscrits aux moocs d’edX obtiennent une certification.

(2) Les dispositifs eROI et mROI sont proposés de manière exclusive par la société JRODET Conseil